Qu’est-ce qu’une méthode de contraception?

LA THÉMATIQUE

LES MÉTHODES CONTRACEPTIVES

Les méthodes contraceptives existent depuis fort longtemps. Oui, les premiers condoms remontent à l’Égypte ancienne! Leurs créateurs ont dû faire preuve de créativité, puisque bien que cela soit difficile à croire à notre époque, les préservatifs utilisés dans les civilisations grecques et romaines étaient faits à base d’intestins d’animaux. L’idée de freiner les grossesses n’est donc pas nouvelle dans l’histoire de l’humanité. Au cours des siècles, on voit ainsi apparaitre une panoplie de méthodes contraceptives; des méthodes naturelles, des méthodes non-hormonales, aussi nommées «méthodes barrières», et des méthodes hormonales

AU QUÉBEC

Au début des années 1960, le Québec est encore sous l’influence de ses valeurs traditionnelles (religieuses, politiques et sociales). De plus, le contrôle des naissances et la contraception sont considérés, par le gouvernement canadien, comme des actes criminels et passables d’une peine d’emprisonnement. Ainsi, lorsqu’en 1961, la pilule contraceptive fait son apparition, son utilisation est peu répandue, puisqu’elle est considérée comme illégale. Malgré cela, on remarque pourtant, dès son arrivée, un changement dans les normes sociales québécoises. Le vrai changement ne se manifeste qu’après la décriminalisation de la pilule, soit en 1969. Cet évènement donne le coup d’envoi à la révolution sexuelle. C’est à ce moment que l’émancipation sexuelle se met à prendre de l’ampleur et que l’utilisation de contraceptifs devient de plus en plus populaire. Consultez l’article de la Fédération du Québec pour le planning des naissances (FQPN) pour en apprendre davantage à ce sujet.

LA SEXUALITÉ DES FEMMES

L’arrivée des méthodes contraceptives affecte grandement la sexualité des femmes au Québec. En effet, grâce à ces méthodes, ces dernières peuvent enfin vivre une sexualité sans se préoccuper des risques d’une grossesse non-désirée. De plus en plus de québécoises commencent ainsi à revendiquer le droit de prendre elles-mêmes les décisions concernant leur sexualité. Il faut se rappeler que jusqu’à ce moment dans l’histoire, les femmes étaient sous la tutelle de leur père ou de leur mari. Cela implique qu’elles n’étaient pas libres de faire leurs propres choix et qu’elles devaient en tout temps avoir l’approbation de ces derniers. Les mouvements féministes de l’époque revendiquent donc la réappropriation du corps des femmes. Cela est possible, selon elles, par le droit à l’avortement et l’accès à la contraception. En plus de permettre l’émancipation sexuelle des femmes, l’avènement des méthodes contraceptives permet à beaucoup de femmes d’explorer leur plaisir sexuel. Pour de plus amples informations, visionnez le documentaire La pilule et la sexualité, disponible sur le site web de Radio-Canada. 

ET LES HOMMES DANS TOUT CELA?

Beaucoup trop de gens considèrent que la contraception est une responsabilité exclusive aux personnes qui ont un utérus. Pourtant, les méthodes contraceptives sont importantes pour tous les sexes. Ainsi, la contraception devrait être vue comme un travail d’équipe, et non pas comme la tâche d’une seule personne. Lorsqu’on parle de contraception, tous les partenaires ont un rôle à jouer! De plus, le fait qu’un-e des partenaires ne puisse pas prendre, porter ou se faire poser une méthode contraceptive (pilule, condom externe, stérilet, etc), ne l’empêche pas d’être apte à apporter de l’aide ou du support à son, sa ou ses partenaire-s.

 


De nos jours, du moins en Occident, les méthodes contraceptives sont utilisées et socialement acceptées. Ce qui devient plus compliqué, c’est de choisir parmi les multiples méthodes disponibles. Ai-je vraiment besoin d’une méthode contraceptive? Quelle méthode est la plus appropriée à mon style de vie? Devrais-je utiliser une méthode hormonale, une méthode barrière ou combiner les deux? Suis-je assez actif ou active sexuellement pour décider de prendre une méthode hormonale?

Dans le dossier «La description des méthodes contraceptives», vous trouverez la description de plusieurs méthodes contraceptives accessibles au Québec. Néanmoins, sachez qu’il en existe plusieurs autres.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous écrire via «Pose ta question»!


 

LA PROTECTION

Les méthodes contraceptives sont des outils qui servent à contrôler les naissances. Elles permettent d’avoir un contrôle sur le corps humain, la fertilité et la fécondité*. Outre les méthodes définitives comme la ligature des trompes ou la vasectomie, elles permettent principalement de prévenir l’occurrence d’une grossesse. Évidemment, ces méthodes sont bien rarement, voire jamais, efficace à 100%.

Il est aussi important de noter que les méthodes contraceptives NE SONT PAS efficaces contre la transmission des ITSS. Outre les condoms (externe et interne), qui réduisent les risques de transmissions, les autres méthodes contraceptives servent uniquement à réduire les risques de grossesse, étant donné qu’elles n’empêchent pas les fluides des corps ni les peaux d’entrer en contact.

*Fertilité et fécondité  : La différence entre ces deux concepts est simple. La fertilité correspond à la capacité d’avoir des enfants. La fécondité fait référence aux nombres d’enfants qu’on a eu. On peut être fertile et n’avoir encore eu aucun enfant, de même qu’on peut avoir eu des enfants par le passé (parce qu’on était à ce moment là fécond) et, par contre, avoir perdu sa fertilité par après.


LE CONSENTEMENT

Le consentement, c’est la capacité d’être en mesure de dire oui ou non, mais c’est aussi tout ce qui a trait au contrôle de notre corps. Par exemple, est-ce que je consens à prendre un contraceptif hormonal en sachant que ce contraceptif aura des impacts sur ma vie ? Qu’est-ce qui peut faire que je serai apte à prendre cette décision?  Suis-je assez informé-e pour dire que je prends une décision libre et éclairée? Il arrive parfois que les médecins prescrivent des méthodes contraceptives en donnant peu d’informations sur leurs effets secondaires. Nous croyons qu’il est important de bien se renseigner avant d’adopter une méthode contraceptive. Ces renseignements peuvent vraiment avoir un impact sur les décisions que nous prenons.

ITSS, grossesse et respect de soi

Il y a plusieurs sujets importants à soulever lorsqu’on parle de prise de méthode-s contraceptive-s. Tout d’abord, on doit savoir si on veut ou non des enfants. Dans une situation relationnelle, les partenaires devraient exprimer leur consentement à avoir des enfants. Si vous ne voulez pas avoir d’enfants, c’est votre droit. Même si vous vivez des conflits relationnels à ce sujet, ne vous découragez pas. Vos convictions sont importantes!

Ensuite, on doit savoir si on veut ou non utiliser une méthode barrière pour se protéger non seulement d’une grossesse non-désirée, mais aussi des ITSS. Toutes les personnes impliquées dans une relation sexuelle à le droit de refuser de la sexualité s’il n’y a pas de protection pour contrer les risques d’ITSS. Dans le cas où une personne avec qui vous voulez avoir une relation ne désire pas porter le condom, mais que vous aimeriez le porter, une réflexion est nécessaire. Quels sont les risques que l’on prend en ayant des relations non-protégées au niveau des ITSS? Par exemple, si j’utilise la pilule contraceptive et que mon partenaire sexuelle veut arrêter d’utiliser le condom et que je ne suis pas d’accord, je suis aussi en droit de refuser d’avoir des relations avec cette personne, puisque cela met ma santé sexuelle à risque.

Finalement, lorsqu’on parle de prise d’hormones ou de dispositifs mis à l’intérieur d’un corps, la décision revient à la personne qui aura à vivre les changements dans son corps. L’utilisation d’une méthode contraceptive est une décision personnelle. En effet, ce qui se passe dans le corps de quelqu’un est sa décision, et celle de personne d’autre. Évidemment, cela peut avoir un impact sur la vie de son ou de ses partenaire-s (par exemple, dans le cas d’une grossesse), ce qui justifie, à notre avis, l’importance de considérer l’opinion de l’autre dans ses réflexions et ses choix.


Voici aussi une liste de sites web intéressants où vous trouverez des informations sur les méthodes contraceptives :

 

Show Buttons
Hide Buttons