Les orientations sexuelles

Dans cette nouvelle capsule, Florence et Estelle se questionnent à savoir si elles sont « homosexuelles », « bisexuelles », « hétérosexuelles », « pansexuelles », « en questionnement », « fluides », « Queer » ou « asexuelles ».

Non pas parce qu’elles y répondront, mais parce qu’elles savent à quel point l’orientation sexuelle a pris de l’espace dans la définition du soi. Souvent, on questionne les gens sur leurs orientations sexuelles avant même de leur avoir demandé leur prénom… Étrange, mais vrai! C’est à croire qu’on s’intéresse sincèrement aux préférences sexuelles des gens!

L’orientation sexuelle fait partie du grand concept de l’identité. Plusieurs y donneront une place bien importante dans leur vie, tandis que d’autres ne verront même pas la nécessité de partager cet aspect de leur personne. Chaque humain est unique, on s’entend! Et donc, chaque personne se définit comme il ou elle l’entend. Étrange pourtant que les gens décident souvent pour quelqu’un de son identité en l’étiquetant de «gay» ou de «Queer», avant même d’avoir appris à connaître cette dite personne.

Orientation et intimidation

L’orientation sexuelle n’est pas un outil d’intimidation. Eh non! C’est irrespectueux d’envoyer promener quelqu’un en le traitant ainsi… Ce n’est pas à la personne extérieure de décider de l’orientation de quelqu’un.

Les préjugés auprès des groupes sexuels non hétérosexuels sont, encore aujourd’hui, bien présents chez les jeunes, et les moins jeunes. Ce ne sont pas les petites insultes qui tuent… Mais disons que des millions de petites insultes accumulées peuvent mener à de graves problèmes de santé mentale, comme la dépression.

Petits conseils, si tu utilises ce genre de phrases :

«Je ne pourrai jamais sortir avec quelqu’un de bi, j’aurais bien trop peur qu’elle me trompe.»

«Hish… Je ne sais vraiment pas comment tu fais pour avoir du sexe avec quelqu’un du même sexe que toi…»

«En tous cas, je ne peux pas concevoir le monde qui sorte avec des personnes trans*, je ne pourrais JAMAIS!»

«Non mais tu ne peux pas comprendre les gars, tu es lesbienne.»

«Esti de fif’!»

«Voir que tu ne veux pas coucher avec, es-tu gai man

«As-tu une petite blonde là?»

«Tiens-toi pas avec lui, c’t’un homo!»

… Arrête maintenant. C’est hyper discriminant et dommageable pour l’estime des gens qui s’identifient à ces dites orientations. L’orientation sexuelle d’une personne lui appartient, tout comme le fait de s’exposer.

Dans cette capsule, nous discutons calmement et honnêtement de nos visions personnelles, mais aussi professionnelles des orientations sexuelles.

Visionne aussi notre capsule informative sur les orientations sexuelles!

Show Buttons
Hide Buttons