LES ÉRECTIONS

L’ÉRECTION

LA THÉMATIQUE

LES ÉRECTIONS CHEZ LES CORPS MÂLES

Une érection peut survenir pour différentes raisons, mais le schéma biologique reste somme toute le même.

Tout d’abord, le système neurologique envoie plusieurs signaux pour faire le bon maintien des organes génitaux. Ce qui signifie que les parties génitales se gorgent de sang pour maintenir une bonne circulation, en faisant gonfler les tissus érectiles. Un exemple souvent reconnu est celui du phénomène de la tumescence pénienne nocturne. Lors du sommeil d’une personne, le pénis peut devenir en érection plusieurs fois. Les raisons liés à ces tumescences ne sont pas nécessairement liés aux éjaculations nocturnes ni aux rêves érotiques.

Évidemment, il existe aussi les érections par stimuli sexuels. Les stimuli peuvent être transmis par un ou plusieurs sens à la fois: la vue, l’odorat, le toucher, l’ouïe, le goût, ou plusieurs à la fois. Ces signaux s’envoient au cerveau et celui-ci renvoit des signes au corps pour l’avertir qu’il est excité. Dans le cas d’un sexe mâle, ces informations font en sorte que le sang s’engorge dans les tissus érectiles. Ainsi, les tissus caverneux gonflent et le pénis s’érige.

Lorsqu’on pense aux érections sur un corps mâle, on s’imagine principalement un pénis. Effectivement, les pénis peuvent être en érection! Néanmoins, ce n’est pas le seul membre du corps mâle qui peut le devenir. Les mamelons aussi peuvent être en érection. De plus, ils peuvent être en érection pour d’autres raisons que celles que l’on considère comme sexuelles, tout comme le pénis. Notamment, les mamelons ont tendance à être en érection lorsqu’il fait froid.


LES ÉRECTIONS CHEZ LES CORPS FEMELLES

Lorsqu’on pense aux érections, on s’imagine principalement un pénis qui s’engorge de sang, se gonfle et se raidit. Pourtant, comme mentionné plus haut, les pénis ne sont pas les seuls organes à vivre des érections! Les vulves (les grands et les petites lèvres) et les clitoris aussi peuvent gonfler.

Comme cela est le cas chez les organes mâles, le système neurologique envoie plusieurs signaux pour faire le bon maintien des organes génitaux. Ce qui veut dire que du sang s’engorge dans les parties génitales pour lubrifier, ou gonfler, les sexes. Cela permet au corps de garder les organes génitaux en santé.

Aussi, il existe des érections par stimuli sexuels. Les stimuli peuvent être véhiculés par les cinq sens: la vue, l’odorat, le toucher, l’ouïe, le goût, ou plusieurs à la fois. Ces signaux s’envoient au cerveau et celui-ci renvoit des signes au corps pour l’avertir qu’il est excité. Dans le cas d’un sexe femelle, les informations font en sorte que le sang s’engorge aux alentours de la vulve. Ainsi, les tissus spongieux gonflent, le clitoris s’érige et le vagin se lubrifie : les parois internes du vagin suintent, créant ainsi une sensation d’humidité, une sensation d’être mouillée.

Tout comme pour les corps mâles, il n’y a pas seulement les sexes qui peuvent être en érection. Les mamelons peuvent également l’être. Ils peuvent être en érection pour d’autres raisons que celles considérées comme sexuelles. Notamment, les mamelons ont tendance à être en érection lorsqu’il fait froid, lorsqu’il y a des frottements répétés ou lors d’un orgasme, par exemple.

CONSULTEZ NOS DOSSIERS CONNEXES POUR EN APPRENDRE DAVANTAGE:

«L’excitation sexuelle partie I»,

«L’excitation sexuelle partie II»,

«Les corps femelles»,

«Les corps mâles»,

«Les 5 sens» et

«L’orgasme».

 

Show Buttons
Hide Buttons